Communiqué de presse : manifestation nationale du 18.09.21 contre AVS21 et le vol de nos retraites!

Samedi, 18 septembre, nous serons à Berne pour manifester notre colère et affirmer notre opposition à AVS21, qui vise l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes. La majorité du parlement méprise notre voix, alors que nous l’avons dit et que nous le répétons : 65 ANS C’EST TOUJOURS NON ! Car AVS 21 est une farce. Comment parler d’égalité alors que tout au long de nos vies, nous subissons des inégalités tant dans le monde du travail que dans la famille ?

  • Nos salaires sont plus bas, car les métiers féminins sont dévalorisés, alors qu’ils sont essentiels au fonctionnement de la société et de l’économie comme tout le monde a pu le constater pendant la pandémie. L’inégalité salariale génère un manque à gagner immense pour les femmes* : en 2018, en ne prenant en compte que l’écart salarial inexpliqué, soit 8’200 francs par année, les femmes* ont perdu presque 13 milliards de francs. De plus, en 2016 les femmes* ont effectué 5’700 millions d’heures de travail non rémunéré, ce qui correspond à une valeur monétaire de 244 milliards de francs. Et sous prétexte d’égalité, le parlement voudrait encore économiser 10 milliards de francs sur notre dos, en nous faisant travailler une année de plus ? UNE ARNAQUE !
  • Nos temps de travail salarié sont réduits car nous assumons la majorité du travail domestique, éducatif et de soins. Ce travail non rémunéré ne s’arrête pas au moment de la retraite, puisque les grands-parents constituent la plus grande garderie de Suisse : la valeur monétaire de ce travail est estimée à 8 milliards de francs. Les grands-mères effectuent 113 millions d’heures chaque année, assurant ainsi le 70% de ce travail. Et le parlement vient nous dire qu’elles coûtent cher et qu’elles ne pensent pas aux générations futures ? UNE HONTE !
  • Nos rentes sont en moyenne de 37% inférieures à celles des hommes. Alors que la rente moyenne de l’AVS n’est que de 1860 francs par mois en moyenne et qu’un tiers des retraitées n’ont pas de 2ème pilier, nombreuses sont les retraitées qui ont de la peine à boucler leur fin de mois. Ce n’est pas un hasard, si la majorité des bénéficiaires des prestations complémentaires (PC) sont des femmes*: 15 % des retraitées ont besoin des PC pour vivre contre 10% des hommes. Et le parlement veut nous faire croire que l’égalité c’est de travailler jusqu’à 65 ans ? BALIVERNES !
  • Pour celles d’entre nous qui ont 50 ans et plus, rester en emploi n’est pas facile. Rares sont celles qui terminent leur parcours professionnel à 64 ans dans un emploi stable et nombreuses celles qui passent par le chômage, le chômage de longue durée et l’aide sociale. 17% des femmes* sont en sous-emploi ou au chômage, soit près du double des hommes. Quelle est la logique qui exigerait que nous travaillions une année de plus alors que nombre de personnes en âge de travailler sont sans emploi ? COLÈRE !
  • Les finances de l’AVS ne sont pas en danger : en 2020, le résultat exploitation de l’AVS a dégagé un bénéfice de 1,9 milliards de francs. Il suffirait de garantir l’égalité et d’améliorer les salaires des femmes* pour augmenter les cotisations à l’AVS. La BNS pourrait aussi financer davantage l’AVS. Ce n’est pas à nous de payer ! #65ANSCESTTOUJOURSNON

Cette réforme, nous n’en voulons pas !

AVS 21 impactera surtout celles parmi nous qui ont les conditions de travail les plus pénibles et les salaires les plus bas. Car ce sont elles qui ne pourront pas « choisir » une retraite anticipée. Les soi-disant « compensations » ne sont qu’un leurre, car seule la génération très proche de l’âge de la retraite pourra en bénéficier ! Et AVS 21 n’est qu’un amuse-bouche : la droite veut imposer à tout le monde de travailler jusqu’à 67 ans, comme le demande l’initiative des Jeunes libéraux-radicaux. Refuser la réforme d’AVS 21 c’est mettre un cran d’arrêt à ce projet néolibéral qui veut obliger celleux qui ont des revenus modestes à moyens à travailler plus longtemps. Ce que nous voulons c’est renforcer l’AVS qui est le système de retraite le plus égalitaire, solidaire et durable.

!!! Au boulot jusqu’au tombeau : c’est NON – ENSEMBLE A BERNE LE 18 SEPTEMBRE !!!